SPATIAL
Les radioamateurs et l'aventure spatiale

Par: Michel Vonlanthen

  

Le premier satellite artificiel entièrement conçu et construit en Suisse, Swisscube, fait maintenant partie de l'histoire. Il avait été lancé le 23 septembre 2009. Mais l'histoire spatiale continue et d'ici quelques mois, au début 2017, un nouveau satellite radioamateur quasi-géostationnaire sera lancé.

Swisscube official site
 

Mis à jour le 14 juillet 2016 
QUOI DE NEUF ? 

  Swisscube
437.505 MHz
HB9EG/1

Tisat-1
437.305 MHz

HB9DE

Mise à jour TLE

Strand-1

437'568 MHz

 

Amsat-UK

Funcube
145.935 MHz
145.950-145.970
AMSAT-UK


Menu

Ham satellites actifs

AMSAT francophone / AMSAT UK

DERNIERES NOUVELLES / LAST NEWS (Les plus récentes en haut)
Toutes les heures sont données en HBT (= UTC+1 en hiver, UTC+2 en été)

 

14 juillet 2016

  • Ce sous-site change de nom: "Swisscube" est remplacé par "Spatial", ce qui colle plus à l'actualité, Le premier satellite artificiel entièrement conçu et construit en Suisse, fait maintenant partie de l'histoire.

2 janvier 2016

20 décembre

11 août

  • Un cargo spatial européen ATV, cinquième et dernier de la série conçue pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS, doit s'amarrer automatiquement à la Station mardi après-midi, un événement qui sera retransmis en direct et en multi-caméras par l'agence spatiale française. Dès 14h45 heure de Paris (12h45 GMT), le site du Cnes ( http://www.cnes.fr/atvlive ) commencera à diffuser, avec cinq angles de vue différents, les manoeuvres d'approche de l'ATV-5, à 400 km au-dessus de la Terre. Une séquence automatisée mais supervisée depuis le centre de contrôle de l'agence spatiale française, situé à Toulouse. (de Gervais F1GJI)

7 février

29 janvier

28 janvier

21 janvier

2014

 

3 décembre

29 novembre

  • FUNcube-1 fonctionne parfaitement et on peut entendre sa télémétrie ainsi que du trafic SSB-CW entre 145,950 et 970 MHz.

    2 passages sont utilisables le matin et 2 le soir. Capture de la télémétrie ici
     

  • Le satellite Wren, lancé en même temps que FUNcube-1, est très original car il ne mesure que 5 x 5 x 5 cm et envoie des images SSTV au sol. Pour le moment il ne semble pas fonctionner, mais l'aventure est étonnante car ce sont 4 copains dans un garage qui ont construit ce satellite hollandais ! Voir la vidéo ici

22 novembre

16 novembre

8 octobre

30 août

  • Projet ARISS Ham-TV (de F6CIU)
    "L'équipement est arrivé le 9 août et il est en cours d'installation dans le module Columbus de la station spatiale. Il inclus l'émetteur DATV, son alimentation, la caméra Canon XF-305 fourni par la NASA et les câbles d'antenne" dit le correspondant européen du projet ARISS Gaston Bertels ON4WF. Qui spécifie que l'émetteur DATV est estampillé "ham video".
    L'installation sera effectuée par l'astronaute américain Michael Hopkins KF5LJG, qui a été formé au maniement de l'équipement TV radio amateur. Hopkins fera partie de la prochaine équipe qui rejoindra l'ISS le mois prochain. L'émetteur DATV de 10 Watts EIRP en bande S (2,4 GHz) utilisera une des deux antennes patch déjà installées sur le module ISS Colombus.
    Site officiel francophone / Projet ARISS Ham TV / Descriptif du projet HAM-TV en français (PDF)

20 juillet

13 mai

  • Lancement ISS avec de la DATV à bord le 6 juin 2013 si tout va bien      (de Aldo IZ1ANT)
    TX DATV DVB-S sur 2422 et 2437 MHz (+ réserve entre 2380 et 2400 MHz si QRM)
    Description de l'émetteur de bord

    Station au sol recommandée:
    Antenne polar circulaire droite avec plus de 25dB de gain (par. parabole de 80 cm, mais avec poursuite rapide, idem réception AO-40), convertisseur à faible bruit (0,7 dB), par ex. le DB6NT LNC 25, récepteur DVB-S capable de décoder du 1,3 MSynb/s

    Détails ici: http://amsat-uk.org/2013/05/12/hamtv-from-the-iss/
    Cinq stations officielles sont prêtes en Italie. Par la suite, l'équipement sera utilisé par le crew ISS pour des QSO ARISS.

2 avril

26 mars
  • Prochain Cube anglais: KickSat: 10 mW sur 437.240 MHz

25 février

  • STRaND-1 Smartphone CubeSat  de l'Université du Surrey
    Le premier CubeSat, STRaND-1, a été lancé ce 25 flvrier à 1231 UTC avec une fusée PSLV-C20 de l'Indian Space Research Organisation (ISRO) Satish Dhawan space centre. Le dépoyement a eu lieu 20 minutes plus tard sur une orbite dfe 785 km. Le CubSat emporte un émetteur packet radio AX25 sur 437.568 MHz modulé en FSK 9600 Bd , les blocs de données HDLC étant encodés en NRZI.

    TLE provisoire:

    STRaND-1
    1 44871U 58056A 13056.56369708 .00000000 00000-0 +10239-3 0 334
    2 44871 98.7067 247.0547 0006435 302.9022 57.1261 14.35120889200890

2013

 

13 août 2012

2012

 

30 décembre

20 décembre

2 décembre 2011

  • EPFL Space Center annual meeting le 1 décembre: Les opérations sur Swisscube sont officiellement et définitivement terminées. Pour ce qui reste de sa vie, Swisscube ne sera suivi que par 2 stations: HB9MFL en Suisse et une station néérlandaise. Ils pourront aussi envoyer des commandes à Swisscube. Le nouveau directeur du SC Volker Gass et Muriel Richard (ex Noca) ont vivement remercié tous ceux qui ont participé au projet, radioamateurs y compris. Swisscube a été un succès total, autant technique (avec résolution de problèmes imprévus) qu'humains (de nombreux étudiants intéressés et de nombreux sponsors pour les expériences futures.
    Muriel et Anton Ivanov ont présenté les projets dans le pipeline: il y en aura de magnifiques, dont un qui, terminé, tournait en démonstration sur une table (GGES). C'est le fruit d'un travail de doctorat de Kaustav Ghose et de l'équipe que j'ai immortalisée en photo. Tout cela nous prédit un futur enthousiasmant. Par contre, pour le moment aucun projet n'utilisera nos bandes dans un futur proche.
    Un diplôme, confié au Radio Amateurs Vaudois, remerciera tous les radioamateurs qui ont participé, de près ou de loin, au projet Swisscube.

28 octobre

  • La direction du projet va cesser ses opérations sur Swisscube.

    Elle recherche 2 radioamateurs équipés pour recevoir et émettre vers Swisscube afin de maintenir le contact avec le satellite jusqu'à la fin de sa vie. Ces opérateurs seront formés à cet effet et bénéficieront du support du Space Center de l'EPFL. Contact avec la rédaction qui transmettra.

13 mai

  • Lausanne, EPFL (CO3), 14h00-18h30: 50 ans de présence humaine dans l'espace

    En cette année du 50ème anniversaire du premier vol dans l'espace de Youri Gagarine, venez découvrir l'histoire et les expériences du programme des vols habités, et du futur de l'exploration humaine de l'espace. Nous discuterons aussi de l'intérêt publique de l'exploration de la planète Mars et du rôle des gouvernements et des entreprises privées dans l'exploration de l'espace. Les orateurs seront le Prof. Claude Nicollier (EPFL), le Dr Olivier Botta (Swiss Space Office), le Prof. Suren Erkman (UNIL).


    L'entrée est libre mais
    la réservation est recommandée

29 mars

28 mars

4 mars 2011

  • Quelques news de SwissCube: (de Martial HB9TUH)

    En premier il ne tourne plus comme une toupie, ensuite après avoir fait un reset global du système en descendant les batterie à la tension nécessaire la majeur partie des problèmes se sont envolés, en particulier le taux d'erreur incompréhensible lors du transfert de "gros volume" de données sur le bus I2C.
    De plus sitôt que le satellite à atteint le seuil de désaturation des gyroscopes (~70°/s) le système de ralentissement (algorithme  bdot) a été activé par petites périodes afin de s'assurer qu'il fasse bien sont job et d'ajuster les paramètres.
    Du coup en environ 3 jours d'activation cumulés du système de ralentissement le satellite à été stabilisé, ce qui qui est très largement mieux que ce que les simulations avaient prévu.
    Ceci à mis en évidence un problème d'approximation utilisé par l'algorithme de simulation. Cependant d'autre simulations faites par la suite ont pu être validées par les mesures faites.
    Il est donc maintenant possible de descendre des images de ce fameux phénomène d'Airglow ce qui est fait quasiment à chaque passage de jour sur la Suisse bien que pour le moment le pointage se fasse approximativement.
    Par ailleurs, le lancement du deuxième SwissCube avec le lanceur Vega à été annulé faute de moyens, bien que sa candidature ait été acceptée par l'ESA.

2011

28 décembre

1 septembre

  • Swisscube est maintenant depuis 300 jours dans l'espace. L'alimentation et la balise continuent à bien fonctionner. Nous décodons la balise chaque jour. Les données confirment que nous avons suffisamment d'énergie à bord pour faire des transmissions plusieurs fois par jour. Nous collectons également l'état de la COM lors de chaque passage où nous sommes actifs.

    Le projet de semestre de Frederico a montré quelques faiblesses de décodage de l'uplink dans le satellite. Il nous a aussi aidé à comprendre comment améliorer notre méthode de commande du satellite. Basé sur ces résultats, nous avons découvert que le link de communication à haute vitesse fonctionne mieux que nous le pensions.

    Actuellement nous investiguons dans une autre direction afin d'expliquer la décroissance du nombre de paquets reçus. Nous pensons que le bus interne ou les contrôleurs de ce bus ne fonctionnent pas correctement. Dans le but de comprendre le pourquoi de cette dégradation, nous collationnons les expériences avec le bus I2C des autres équipes. Pour le moment, nous n'avons pas d'explication satisfaisante.

    Pour ce qui concerne  la partie "sol", nous avons finalement réparé les moteurs de notre antenne il y a quelques jours. Nous sommes à nouveau totalement opérationnels à l'EPFL. Il y a deux semaines, nous avons rendu visite à l'équipe de Fribourg, dans leurs locaux. Nous les remercions à nouveau pour leur aide, spécialement lorsque nous étions dans l'impossibilité d'envoyer des commandes depuis l'EPFL.

    Nous augmentons nos possibilités d'opérations.  La station au sol de notre partenaire en Hollande, EATOPS, est en bonne voie. Nous nous réjouissons de la voir en action. Nous testons également la version bêta du réseau GENSO (www.genso.org). Il nous paraît très prometteur mais il n'y a pas encore assez de stations au sol pour opérer le satellite de façon régulière. Nous espérons que ce réseau va croître très bientôt. Nous avons effectué quelques tests avec l'antenne HERMES de l'Ecuadorian Civilian Space Agency. Nous avions déjà entendu Swisscube avec cette antenne en janvier, lorsqu'il y avait eu le risque de collision avec des objets. Nous planifiions également de pouvoir commander notre satellite à partir de cette antenne en Equateur.

    La semaine passée, nous avons sorti les statistiques des données reçues des radioamateurs. Il y a là quelques valeurs intéressantes. Depuis le lancement, la communauté radioamateur nous a envoyé 13319 message de balise et 6994 paquets. Un merci tout spécial à HB9MFL, DK3WN et F6BYJ. Les messages de la balise décodés ne sont pas les seuls sauvegardés dans notre base de données. Beaucoup ont été décodés à travers notre site web. Nous apprécions toujours ce genre de messages car ils nous aident à décider si nous devons envoyer des commandes au satellite, et ce basé sur son état de santé.

    Pendant les prochains mois, nous continuerons nos investigations sur le bus interne. Nous aimerions également démarrer la charge utile et faire descendre les données archivées dans l'EPS. Ensuite nous intégrerons les nouvelles possibilités d'opération à notre réseau principal.

    A noter: une nouvelle orbite de croisement avec des débris (SCC# 4070) doit se produire le  25 Juillet 2010 à 07:54 UTC  (la distance est de 889 mètres (Radial (dU) miss distance: -114 meters; In-Track (dV) miss distance: 176 meters Cross-track (dW) miss distance: -875 meters). Nous nous tenons les pouces !

    Amitiés

    Muriel Noca
    Space Center EPFL,
    SwissCube Project Manager

    Merci à
    Yann Voumard (Swisscube operator) d'avoir préparé ce message
    (Traduction d'anglais à français: Michel Vonlanthen HB9AFO)
     

  • Première réception de TIsat-1 le 12 juillet 2010 à 08h42 UTC

  • Idem par F1AFZ

17 juillet

  • Le satellite TIsat-1 a été lancé le 12 juillet avec succès.
    La balise CW sur 435.305MHz est active et entendu au passage de 08h40TU
    http://www.f1afz.fr/satellites/new_2010/tisat_12-07-2010_8h45tu.mp3
    HI HI HI TISAT K (de Christian F1AFZ)

    Cubesat suisse "TIsat-1 nommé également HB9DE
    http://www.spacelab.dti.supsi.ch/tiSat1.html
    Balise sur 437.305 CW
    Montée 145.980 / descente 437.305 AFSK
    TLE prévisionnel :
    TIsat-1
    1 99998U 10034Y   10193.17708333  .00002592  00000-0  35304-3 0 00007
    2 99998 098.1177 252.3288 0008033 272.0048 315.2117 14.78702228001648

10 mai

  • Dernière nouvelles de Muriel Noca (cheffe du projet Swisscube):
    (Traduction de Michel Vonlanthen)

    Après 222 jours de vie dans l'espace, Swisscube continue à très bien fonctionner. Nous avons commencé à déceler des dégradations dans le link de comunication à haute vitesse, mais les autres fonctions critiques comme la balise et le contrôle de l'énergie font un excellent travail. Vous trouverez quelques données sur la santé de notre satellite dans le fichier ci-joint. Frederico, un étudiant de l'EPFL, est en train d'essayer de comprendre et de cacatériser/analyser la dégradation du link de com à haute vitesse durant son projet de semestre.

    La vitesse de rotation du satellite sur lui-même recommence à décroître, comme le montre le graphique ci-joint. De nouvelles simulation d'Arthur, un étudiant à TU Delft en Hollande fait son travail de master à l'ISIS, montre que le contrôleur de nord  pourra bientôt être mis en route. Si la validité de sa simulation est confirmée, des commandes pourront être envoyées au satellite qui mettront en service le contrôleur b-dot (magnetorquer). Qui fera diminuer la vitesse de rotation encore plus rapidement.

    Une nouvelle opportunité est arrivée avec l'augmentation des "operation’s time thanks" au nouveau sponsor EATOPS. Ce dernier est en train de créer une nouvelle station sol pour Swisscube aux Pays Bas, ce qui contribuera à opérer le satellite. Cela devient une grande opportunité au moment où nos forces de travail sont réduites au minimum de notre côté. Nous souhaitons la bienvenue à bord du projet à EATOPS, bien que leur venue ne soit pas totalement nouvelle, car ils ont déjà travaillé en parallèle avec le projet, produisant un grand logiciel de visualisation et de données et aussi en procurant une mise en service top niveau à Swisscube. Nous souhaitons également la bienvenue de notre côté à Yann, qui nous aidera dans les opérations de la mission et qui étendra les possibilités de l'uplink (et d'autres améliorations techniques du satellite). Yann travaillera avec nous à temps partiel jusqu'à son master en science informatique.

    Swisscube a aussi survécu à la traversée de débris des satellites Iridium et Cosmos  le 5 janvier et le 5 février. Regardez l'image sur le fichier ci-joint... Il démontre que l'Equateur (le pays) était aussi concernée avec la rentrée dans l''atmosphère des débris et de leur possible arrivée au sol. Grâce à eux, nous avons pu vivre très précisément ce 5 janvier. Nous exprimons notre gratitude au Cmd. Ronnie Nader pour avoir établi ce link.

    Nous avons passé les dernières semaines (on devrait même dire "mois"!) à réparer notre station au sol. A l'EPFL précisément, nous avons eu une panne du moteur d'élévation puis de son contrôleur, et ensuite du moteur d'azimuth. Cela a sérieusement diminué notre capacité à communiquer avec le satellite. Nous avons aussi dû déménager notre station à un autre étage dans le bâtiment, ce qui nous a quelque peu perturbé et nécessité des re-alignements...

    En mai, nous continuerons à réparer la station au sol à l'EPFL, ainsi que quelques défauts mineurs à celle de Fribourg. et ensuite nous seront prêts à engager la procédure de contrôle de rotation proposée par Arthur (TU Delft/ISIS). Cela nécessite l'envoi réussi de plusieurs commandes et probablement la contribution des radioamateurs en dehors de l'Europe. Mais ce sera passionnant à implémenter. Plus là dessus très bientôt.
     

  • Newsletter du Space Center de l'EPFL (en anglais)

26 avril

  • TIsat-1  (TessIn sat-1)  Ready for Launch, le second satellite suisse prêt pour son lancement.
    Son identification "HB9DE" sera transmise en morse avec une puissance de 400mW. Infos

10 avril

  • Swisscube continue de tourner sur lui-même très rapidement, ce qui nous empêche de prendre des photos. En le laissant faire, sa vitesse diminue régulièrement, comme on peut le voir sur le graphique d'Anton. Les données mises sur ce graphique sont dérivées de l'analyse du signal HF. Si Swisscube conserve le même taux de ralentissement, nous devrions être capables de démarrer le contrôleur de bord BDOT à la fin de janvier 2010. (voir plus bas en date du 9 décembre)

    Rem de HB9AFO:
    Les données du graphe d'Anton correspondent à peu près avec celles que j'ai observées moi-même en mesurant les pics de HF sur les porteuses continues transmises par Swisscube entre les trames d'AX25. On y observe des creux et des bosses qui correspondent à des minima-maxima de HF reçus au sol, l'inconnue étant le diagramme de rayonnement des antennes, qui se combine dans les 3 axes. Mais en gros cette méthodologie est exacte.

    Tout est résumé ici:
    http://www.hb9afo.ch/swisscube/rotation.htm

    Je vais refaire des mesures de la vitesse de rotation ce week-end pour voir où on est est actuellement. Car d'après le décodage des données de télémétrie décodées sur le site EPFL, tout est au vert mais aucune image n'est stockée en mémoire. En principe et en absence d'information, cela devrait indiquer qu'aucune image n'a été prise récemment, donc que Swisscube tourne encore trop rapidement sur lui-même... Le diable est toujours au boulot.

    Et pourtant, avec la ferveur de Pâques et toutes les stations debout que j'ai faites ces dernières semaines en Andalousie en assistant aux processions religieuses et à battre ma coulpe, nous devrions être mieux placés sur la pile des bienfaits de qui vous savez...

    PS: Je viens de recevoir le dernier passage (EOS 13h17 HBT, descendant par l'Est). Le signal est "roulé" ce qui devrait indiquer que Swisscube tourne TRES rapidement sur lui-même, à moins que ces creux-bosses ne soient dues qu'au hasard de sa position par rapport au sol (combinaison des diagrammes de rayonnement susceptible de donner plus d'un creux-bosse par rotation).

9 avril

  • TIsat-1  (TessIn sat-1)  Ready for Launch, le second satellite suisse prêt pour son lancement.

    Conçu et construit par les élèves des hautes écoles tessinoise, son indicatif sera celui d'un ancien OM tessinois: HB9DE. On pourra le recevoir sur 437.305 MHz, notamment son identification "HB9DE" transmise en morse avec une puissance de 400mW.

    Il sera mis en orbite circulaire, synchrone avec le soleil, à une altitude de 670km, à une inclinaison de 95,5 degrés, période de 90 minutes. Le lancement doit se faire depuis Chennai (Indes), annoncé pour le printemps 2010.

    Plus d'infos.  Le radioclub HB9SRC (JN46LA) a été fondé.

23 mars

1 février

  • Un oeil sur les autres projets: Unitec (JPN)

25 janvier 2010

  • On s'y remet !

2010

 

25 décembre

  • Joyeux Noël et belle année 2010 ! Swisscube vit !

9 décembre

  • HB9AFO: J'ai été absent de la scène Swisscube pendant presque un mois. Beaucoup de voyages et de boulot. Et ça va continuer ces prochains temps. Du côté du team Swisscube, les vacances scolaires approchent. Voici le dernier message de l'année de Muriel, que j'ai, comme d'hab, traduit en français:

    La plupart d'entre nous sont occupés par des activités qui prennent beaucoup de temps.
    Voici les dernières nouvelles de Swisscube:

    Swisscube continue à fonctionner et se porte bien. Ces dernières semaines, nous avons eu plusieurs passages avec beaucoup de données et quelques-uns sans (à cause du mode balise). Le satellite a connu quelques resets (5 depuis le lancement), ce qui peut arriver. Ils n'ont aucun impact sur le fonctionnement.


    Angelo, notre tout nouvel étudiant, a fait des tests de radiation à l'Institut Paul Scherrer à Villigen, sur le microprocesseur MSP-430. Il doit caractériser sa performance en comparaison avec le type de controleur ARM. Très intéressant... Nous attendons impatiemment son rapport et le publierons aussitôt que possible.


    Pour en revenir à Swisscube, il continue sa rotation rapide, ce qui nous empêche de prendre des photos. En le laissant tel-quel, sa vitesse de rotation décroît, ce qui peut se voir sur le graphique réalisé par Anton. Les données présentées sont basées sur l'analyse du signal HF (réd: la méthode que j'ai utilisée personnellement depuis le début, voir ici). Si le satellite continue avec la même cadence de décroissance, nous pourrons enclencher le contrôleur de bord BDOT  à la fin janvier.

    Pour ceux qui s'intéressent aux activités quotidiennes, vous pouvez obtenir en ligne les données reçues via swisscube-live.ch.

    Merci à tous les radioamateurs de par le monde de nous envoyer chaque jour les données reçues. C'est magnifique !

    A bientôt,
    Muriel

11 novembre

  • Prévisions de passage (Depuis HB) en bleu, mes réceptions

       Reçu    Rotation

    Acquisition
    (HBT)

    Azim.
    (degrés)

    Durée
    (minutes)

    Elev max
    (degrés)

    Pronostics/remarques
    texte

    13h36 13h39 7 13 11 42 Balise CW puis PK, excellent
    15h16 345 8 6 Descend par l'Ouest, très bas
    21h35 85 8 6 Monte par l'Est, très bas
    23h09 144 13 41 Monte par l'Est, bon
    00h48 199 13 26 Monte par l'Ouest, bon

     

  • La rotation s'accélère un peu

10 novembre

  • Pour une raison inconnue, le système de contrôle d'attitude du satellite a connu un reset de son  microcontrôleur durant le week-end du 24-25 octobre. Le satellite a un micrcontrôleur par sous-système (alimentation électrique, communications, charge utile, etc.), mais seul celui du contrôle d'attitude a été remis à zéro. Ce qui laisse penser qu'un évènement extérieur est survenu. Cet effet ne s'est jamais produit durant les tests.

    La communication du satellite continue à bien fonctionner, de même que ses sous-systèmes. Nous avons eu quelques difficultés de communication du fait de la rotation du satellite. Nous sommes en train de régler les anomalies du logiciel sol (en relation avec le TNC qui envoie les commandes à Swisscube). Les deux stations (EPFL et Fribourg) fonctionnent aussi bien pour l'uplink que le downlink). Nous avons également constaté des anomalies sur le bus de données I2C de bord, que nous n'avions pas constaté lors des tests. Mais ils ne nous empêchent pas de parler au satellite. Nous investiguons....

    Nous efforts pour comprendre la raison de la vitesse de rotation trop élevée du satellite nous font progresser. Les nouveaux étudiants travaillent sur ce sujet, améliorent nos modèles et sont près à faire des prédictions. Un de ceux-ci a fait un test de déploiement des antennes dans l'air ce qui a démontré qu'il reste une rotation résiduelle après le lancement. Un test sous vide sera réalisé au  prochain semestre au laboratoire LCSM de l'EPFL. Vous pourrez voir une vidéo à ce sujet sur le site de Swisscube. Bien qu'il n'explique pas totalement cette rotation excessive initiale et qu'il aille à l'encontre des lois de la physique, c'est une explication potentielle. Nous continuerons à investiguer au DTU (Denmark Technical University) avec des mesures du magnétisme résiduel du dipôle du satellite.

    Nous avons aussi eu des discussions avec les Radio Amateurs vaudois afin d'échanger nos points de vue et trouver des raisons de la rotation excessive. Le travail continue et il nous reste encore quelques semaines avant d'implémenter une procédure de detumbling (diminution de la vitesse de rotation).

    Nous voulons vraiment remercier les radioamateurs du monde entier qui nous envoient quotidiennement des données . Ils nous permettent de contrôler le bon état de santé du satellite, et aussi de participer à notre connaissance des conditions du satellite lorsqu'il n'est plus à portée de la Suisse.

    Muriel

 

Tout ce qu'il y a eu avant...

Copyright Michel Vonlanthen